jeudi, 01 décembre 2016

Groupe de paroles EXCEPTIONNELLEMENT ce SAMEDI 03/12/2016

03/12/2016, de 10H à 12H Ce 1er Samedi du mois (exceptionnellement)

Où & informations utiles :

MDA = Maison Des Associations (MDA)

72/74 rue Royale, 59000 LILLE (Vieux Lille)

- A 10 min de la Gare LILLE FLANDRES, 5 min du métro RIHOUR

- Parking suggéré : sous la grande place (Payant)

 ATTENTION

Le plan de circulation à LILLE est modifié depuis Aout 2016, consulter pour plus d’information, le site : 

 http://www.lille.fr/Vivre-a-Lille/Me-deplacer/Le-nouveau-plan-de-deplacements-lillois

Notes IMPORTANTE :       

  • Inutile de contacter l’association par téléphone pour vérifier la tenue d’un Groupe de Paroles puisque l’information la plus à jour se trouve sur ce blog :
  • Un second blog dédié à des contenus moins informatifs, plus "culturels": http://etoilebipolaire.blogspot.fr

mercredi, 02 novembre 2016

Forum des associations - Maison des Usagers en Santé Mentale

Notre association sera présente au forum des associations, organisé par la Maison des Usagers en Santé Mentale (MDU) :

  • vendredi 4 novembre de 14h à 17h suivi d’une conférence à 18h et ;
  • samedi 5 novembre de 14h à 17h.

 Le thème de la conférence sera "Vivre plus serein, trouver l’équilibre intérieur" présenté par le docteur SERVANT, psychiatre spécialiste du stress et de l’anxiété au CHU de LILLE.

Il est nécessaire de s'inscrire en adressant un mail à:  nmostaert@mgen.fr

Pour simplifier le travail de Nathalie veuillez intituler votre e-mail de la façon suivante :

Asso Etoile Bipolaire-Inscription conférence du 4/11/2016- Nb places

 Merci d’avance

Adresse & contact de la MDU

5 rue d'Antin à Lille 59000 LILLE - 07 85 43 69 65 Nathalie MOSTAERT Coordinatrice

jeudi, 17 mars 2016

Conférence SISM 2016 : "Bipolarité, qu'en savez-vous ?"

Dans le cadre des "SISM", et afin de vous en faire connaître plus, nous vous présentons une conférence.

Le lundi 21 mars 2016, de 17h à 18h30, une conférence sera animée par le Dr Frédéric KOCHMAN (pédopsychiatre, médecin coordinateur de la clinique Lautréamont de Loos, 1 rue de Londres) et les associations Bicycle et Étoile Bipolaire.

Vous pourrez nous poser toutes les questions souhaitées.

La conférence est ouverte à tous et l'entrée est gratuite.

mercredi, 29 octobre 2014

ADHESION

Adhérez à notre association

ou pensez à renouvelez votre cotisation pour 2014

Cliquez ici:ADHESION ETOILE BIPOLAIRE.pdf

dimanche, 26 octobre 2014

Atelier Mieux etre

Atelier Mieux Etre

''Affirmation de soi ''

Jeudi 18 Décembre 2014 de 18h00 à 20h00

Salle de Projection
Fort de Mons en Baroeul
4 rue de Normandie
59370 MONS EN BAROEUL

L'affirmation de soi est au cœur de nos relations et donc de notre bien-être. C'est être capable d'exprimer ses pensées, ses sentiments, ses opinions.
Comment apprendre à s'affirmer ? Comment se sentir moins mal à l'aise dans nos relations avec les autres ?"

Soirée animée par Nicolas Daumerie, psychologue sur le pôle de santé mentale et Denise Mignot, Association Etoile Bipolaire.

Entrée libre et gratuite, renseignement auprès de Sophie Sueur : 03 20 61 75 57

 

 

dimanche, 13 avril 2014

Lien vers méditation en pleine conscience

Suite à la discussion au dernier groupe de parole, voici le lien pour essayer la méditation en pleine conscience pour ceux que cela peut intéresser:

http://www.epsm-lille-metropole.fr/content/m%C3%A9ditation-tbpc-g07

Programme de Thérapie Basée sur la Pleine Conscience élaboré par les docteurs Jeanson et Versaevel (version d'essai)

mardi, 12 novembre 2013

Isolement en psychiatrie suite


Bipote, administrateur du forum.

 

Trop de mesures d'isolement en psychiatrie 

Maltraitance. Le Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) préconise entre autres de revoir les protocoles d’isolement et de mise sous contention.

Le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) publie un rapport relatif à sa visite en France du 25 novembre au 10 décembre 2010. Pour ce qui a trait à la psychiatrie, il relève un certain nombre de dysfonctionnements et, en particulier, des cas de maltraitance et de recours abusifs à l’isolement et à la contention.

La délégation du CPT a notamment visité le GH Paul-Guiraud (Ile-de-France), l’EPSM Val-de-Lys-Artois (Pas-de-Calais), et le CHS Le Vinatier (Rhône-Alpes). Elle note en préambule que les patients ont généralement parlé « en des termes élogieux de la manière dont ils étaient traités par le personnel hospitalier ». Cela étant, la délégation a recueilli quelques allégations de mauvais traitements de patients. Elle rappelle « qu’aucune forme de violence, physique ou verbale, n’est tolérable » et préconise une formation renforcée sur les situations à risque et les techniques de contrôle manuel des patients hétéro-agressifs. Le CPT souligne également que les interventions du personnel de surveillance pénitentiaire dans les zones de soins des Unités hospitalières spécialement aménagées (UHSA) pour personnes détenues devraient être exceptionnelles et se dérouler de manière proportionnée.

En outre, le Comité recommande des mesures urgentes à l’égard de personnes en attente de placement en unité pour malades difficiles (UMD) et des détenus souffrant de troubles psychiatriques nécessitant une prise en charge hospitalière ; il est apparu que de tels patients sont généralement mis en chambre d’isolement, souvent sous contention, au cours de périodes prolongées, dans des services de psychiatrie générale.

Le CPT note que les pratiques relatives à l’isolement et à la contention varient considérablement d’un établissement à l’autre, voire d’un service à l’autre et recommande de veiller à ce que des protocoles pour ces mesures soient revus et donnent lieu à des consignes écrites sur les procédures à suivre. Lire également avec ce rapport la réponse du gouvernement français.

Depuis la visite du CPT, le GH Paul-Guiraud fait état de plusieurs améliorations (formation, observatoire de la violence, procédure de mise en chambre d’isolement).
  •  Rapport au gouvernement de la République française relatif à la visite effectuée en France par le CPT du 28 novembre au 10 décembre 2010. Avril 2012. Téléchargeable sur le site du CPT.

http://www.santementale.fr/actualites/trop-de-mseures-d-i...

Publié dans Infos | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 30 mai 2012

Isolement en psychiatrie


TROP DE MESURES D'ISOLEMENT EN PSYCHIATRIE

Maltraitance. Le Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) préconise entre autres de revoir les protocoles d’isolement et de mise sous contention.

Le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) publie un rapport relatif à sa visite en France du 25 novembre au 10 décembre 2010. Pour ce qui a trait à la psychiatrie, il relève un certain nombre de dysfonctionnements et, en particulier, des cas de maltraitance et de recours abusifs à l’isolement et à la contention.
La délégation du CPT a notamment visité le GH Paul-Guiraud (Ile-de-France), l’EPSM Val-de-Lys-Artois (Pas-de-Calais), et le CHS Le Vinatier (Rhône-Alpes). Elle note en préambule que les patients ont généralement parlé « en des termes élogieux de la manière dont ils étaient traités par le personnel hospitalier ». Cela étant, la délégation a recueilli quelques allégations de mauvais traitements de patients. Elle rappelle « qu’aucune forme de violence, physique ou verbale, n’est tolérable » et préconise une formation renforcée sur les situations à risque et les techniques de contrôle manuel des patients hétéro-agressifs. Le CPT souligne également que les interventions du personnel de surveillance pénitentiaire dans les zones de soins des Unités hospitalières spécialement aménagées (UHSA) pour personnes détenues devraient être exceptionnelles et se dérouler de manière proportionnée.
En outre, le Comité recommande des mesures urgentes à l’égard de personnes en attente de placement en unité pour malades difficiles (UMD) et des détenus souffrant de troubles psychiatriques nécessitant une prise en charge hospitalière ; il est apparu que de tels patients sont généralement mis en chambre d’isolement, souvent sous contention, au cours de périodes prolongées, dans des services de psychiatrie générale.
Le CPT note que les pratiques relatives à l’isolement et à la contention varient considérablement d’un établissement à l’autre, voire d’un service à l’autre et recommande de veiller à ce que des protocoles pour ces mesures soient revus et donnent lieu à des consignes écrites sur les procédures à suivre. Lire également avec ce rapport la réponse du gouvernement français.
Depuis la visite du CPT, le GH Paul-Guiraud fait état de plusieurs améliorations (formation, observatoire de la violence, procédure de mise en chambre d’isolement).

  •  Rapport au gouvernement de la République française relatif à la visite effectuée en France par le CPT du 28 novembre au 10 décembre 2010. Avril 2012. Téléchargeable sur le site du CPT.

Publié dans Infos | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 08 mai 2012

Bipolarité et créativité

Trouble bipolaire, créativité et expériences de vie

·         

 

créativité.jpg

·         

Catégorie : Actualités

Créé le vendredi 4 mai 2012 10:05

Affichages : 24

Le trouble bipolaire est considéré comme une maladie mentale sérieuse, durable pouvant altérer la qualité de vie des patients et de leurs familles.

 

Les études démontrent que les personnes affectées par cette maladie ont plus de risque de chômage, de rapports difficiles avec leur famille et leur entourage, un abus de substances (alcool et la drogue) plus élevé que la moyenne de la population, et un taux de suicide 20 fois plus que la population globale.

Les auteurs de cette étude ont tenté d'explorer les détails positifs décrits par les patients affectés par ce trouble. Curieusement, certains patients du trouble bipolaire décrivent des particularités. Les 10 patients englobés dans cette étude sont âgés entre 24 et 57 ans.

Les participants ont décrit un ensemble d'expériences internes et mentales, jugées plus intenses et plus profondes comme par exemple plus une grande sensibilité, plus grande créativité, capacité de concentration, clarté et perception accrue de la pensée.

Certains de ces patients exercent des professions exigeantes, d'autres ont une qualification supérieure leur permettant d'assurer des tâches sophistiquées. Ils ont décrit des périodes où les tâches extrêmement difficiles sont devenues incroyablement faciles, d'autres ont décrit des périodes de créativité, d'une capacité intellectuelle inhabituelle.

Un des patients a décrit son expérience, comment ses capacités intellectuelles sont parfois accrues, il voit la couleur autrement, avec plus d'éclat, la maladie bipolaire a rendu son accès à la musique et aux arts plus simples, et également plus profond. Il utilise la formule suivante : comme si cette maladie était une loupe grandissante entre moi et les émotions.

Il est important de comprendre ces points positifs décrits par les patients affectés par le trouble bipolaire, cela devrait nuancer l'image négative de cette maladie, l'image sociale, mais également l'image que les patients ont de leur propre maladie.

Les patients affectés par la maladie bipolaire peuvent être ingénieux, pleins d'humour, créatifs, mais ils ne sous-estiment pas, pour autant, les moments de dépression et  de tristesse engendrés par cette maladie.

N'oublions pas que de nombreux artistes et écrivains étaient ou sont affectés par le trouble bipolaire.

Réf

Fiona Lobban, Katherine Taylor, Craig Murray, Steven Jones. Bipolar Disorder is a two-edged sword: a qualitative study to understand the positive edge. Journal of Affective Disorders, 2012

Publié dans Infos | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 31 mars 2011

Réforme de la psychiatrie

samedi, 05 février 2011

Trouble bipolaire - Un point de vue psychiatrique

 

 

Le trouble bipolaire ou maniaco-dépression, est une maladie mentale grave qui est restée un mystère depuis des décennies.

Le trouble bipolaire a été autour probablement aussi beaucoup à longtemps que l'homme a, et depuis de nombreuses années patients souffrant de trouble bipolaire ont été diagnostiqués comme psychotiques ou schizophréniques. Tout cela a changé pour le mieux il ya vingt ans avec un diagnostic appelé "psychose maniaco-dépressive", et bien plus proche de la compréhension moderne d'aujourd'hui de l'état; spécialistes en psychiatrie à l'époque ne comprenait toujours pas pleinement la maladie.

Ces dernières années, des preuves plus psychiatriques a fait la lumière sur le trouble bipolaire, comme on l'appelle maintenant, et ils ont mis en évidence le problème - un déséquilibre chimique dans le cerveau. Récemment, des spécialistes en psychiatrie et les chercheurs ont également déterminé que le trouble bipolaire a effectivement des degrés variables de gravité et de différents types de symptômes.

Il a longtemps été suggéré que le trouble bipolaire est héréditaire et est héréditaire, mais les chercheurs à l'époque n'avait pas suffisamment de preuves pour appuyer leur théorie. L'étude d'aujourd'hui poursuit cependant et la recherche des fonctions du cerveau ont permis aux chercheurs de prouver à quel point cette maladie est à la fois héréditaires et biologiques.

Selon une recherche publiée dans l'American Journal of Psychiatry en 2000, les patients souffrant de trouble bipolaire ont fait plus de trente pour cent des cellules du cerveau d'une certaine classe qui ont à voir avec l'envoi de signaux dans le cerveau. Ce type de cellule du cerveau régule l'humeur, la façon dont une personne réagit au stress, et les fonctions cognitives. Les cellules du cerveau d'appoint cause directement la manie ou de dépression. Il n'est pas encore connu par les chercheurs en psychiatrie, cependant, pourquoi les patients souffrant de trouble bipolaire ont ces cellules cérébrales supplémentaires, et la recherche génétique se poursuit aujourd'hui pour déterminer ce qui causest cette anomalie des cellules cérébrales.

Suite à des cellules du cerveau et de la chimie du cerveau, les chercheurs en psychiatrie spéculent que des gènes différents dans la constitution génétique des patients bipolaires peuvent également contribuer à la cause et la nature héréditaire de trouble bipolaire. Des recherches récentes suggèrent que les gènes circadiens, qui régulent l'humeur, les hormones, la pression artérielle et l'activité cardiaque mai être liée à un trouble bipolaire. En particulier, l'absence ou l'anomalie du gène semble en réalité de porter sur les différents épisodes de manie.

En conclusion, plus de recherche doit être fait. Il ya encorebeaucoup à découvrir sur le cerveau humain et les forces, les produits chimiques, les réactions et les interactions que l'émotion régulier, et devenus négligents et la cause du trouble bipolaire.

 

jeudi, 10 juin 2010

Mettre la Psychiâtrie et le secteur social au diapason


Pour le Collectif Régional d’Information et de Promotion de la Santé Mentale

Simon Vasseur-Bacle
Chargé de mission Centre Collaborateur OMS (CCOMS), Lille, France - ESPM Lille Métropole
Coordinateur du Collectif Régional d’Information et de Promotion de la Santé Mentale (CRIPSM)

Mettre la psychiatrie et le secteur social au diapason

En partenariat avec le ministère de la jeunesse et des solidarités actives et Touteleurope.fr, « La Croix » présente des actions concrètes de lutte contre l’exclusion sociale (9/30).


La Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars) s’attelle à un projet national d’envergure : précarité et santé mentale.

"À la suite des réunions de travail avec les intervenants sociaux, nous avons constaté qu’ils étaient démunis pour accueillir et suivre les personnes en souffrance psychique, de plus en plus nombreuses dans les rues", explique Lise Fender, chargée de mission Santé à la fédération. L’enquête Samanta, réalisée par le Samu social en 2009, et dont le rapport final est sorti en janvier, confirme cela : un tiers des sans-abri souffrirait de troubles psychiatriques sévères. Le rapport Orain et Chambaud de 2008 en expliquait déjà les raisons : les personnes atteintes de "troubles psychotiques, d’addictions, ou qui présentent des troubles somatiques divers (…) mettent en échec les dispositifs existants et, de ce fait, demeurent à la rue". Un travail de référencement est donc entrepris par la fédération.

"Il faut améliorer les réseaux de prise en charge et rendre la collaboration entre les secteurs psychiatriques et sociaux plus fluide", souligne Lise Fender. La fédération va éditer deux outils de ressource. Le premier est un guide expliquant les méthodes et le lexique médico-psychologique aux intervenants sociaux, et inversement. Le second est un répertoire des structures existantes sur tout le territoire.

Enfin, toujours dans une volonté de cohésion, la Fnars organisera le 2 décembre une journée d’étude nationale : "Précarité et santé mentale : travaillons ensemble". Lise Fenders espère faire émerger des préconisations destinées aux politiques publiques.


Diane Bloch

http://www.touteleurope.fr/fr/divers/toutes-les-informations/article/afficher/fiche/4402/t/44523/from/2891/breve/mettre-la-psychiatrie-et-le-secteur-social-au-diapason.html?cHash=45c1dbde08

En savoir plus :

Fédération nationale des associations de solidarité (Fnars), tél. : 01.48.01.82.00 ou par courriel : fnars@fnars.org

Une idée pour agir - La-Croix.com

Une idée pour l'Europe - Touteleurope.fr

Le dossier de Touteleurope.fr sur l'année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion

jeudi, 03 juin 2010

POUR INFORMATION : Diffusion nationale de documents d'information sur la santé mentale

 



Les troubles psychiques et leur traitement ont longtemps souffert d?une image négative, préjudiciable aux soins et à la vie des personnes qui en souffrent.

« Informer pour mieux soigner » tel est l?objectif du Psycom75.

Cet organisme regroupant 5 établissements de santé mentale parisiens a été mis en place pour mieux faire connaître les troubles psychiques et leurs traitements.

Le Psycom75 développe cinq collections de documents à destination du grand public et des professionnels de la santé et du social :
Les troubles psychiques, Les psychothérapies, Les droits et devoirs des usagers, Les médicaments psychotropes et L'organisation des soins.

En cliquant sur le lien
http://www.psycom75.org<http://www.psycom75.org/> vous découvrirez la présentation des documents disponibles et les modalités de commande.

Vous remerciant de l'intérêt que vous porterez à ce message.

Bien cordialement

Aude Caria
Coordinatrice
Psycom75
www.psycom75.org<
http://www.psycom75.org/>